• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 2 octobre 2009

Archives pour 2 octobre, 2009

Parfois grand-mère…

barre23.gif

*

*

Ces vacances furent doucement mélancoliques.

Elle était livrée à elle-même.
Remplissait affectueusement ses devoirs d’arrière-petite-fille. Allait chez ses grands-parents pour les repas. Passait le reste de la journée au Bastidon à renifler la nature. Guetter les manifestations de son réveil. Ramasser les trésors du jour.

Premières pousses de pissenlits que grand-mère préparerait en salade aillées. Panier d’escargots que grand-père ferait dégorger. Cuire. Gratiner avec du beurre persillé.
Surtout, si possible, un petit bouquet à remettre lors du compte-rendu quotidien à l’aïeule.

Quel bonheur de trouver quelques tulipes ou narcisses sauvages !
A la moindre tache de couleur émanant du sol réchauffé…le coeur de Nanette battait plus fort !
Elle avançait prudemment vers la cible.
Ne pas écraser d’éventuelles pousse ! Se baissait respectueusement vers les prêtresses du printemps. Ramassait une poignée de tiges hautes. Les autres feraient son bonheur un autre jour.

Tous les jours, pour éviter les trajets à sa grand-mère, elle changeait l’eau des lapins blottis dans les clapiers ; ramassait les oeufs des poules…

Parfois grand-mère l’accompagnait.
Fallait préparer les sols du potager.
Nanette était triste en voyant trimer cette femme effacée, soumise et travailleuse.
Était-il normal qu’elle bêche à deux licthtées ? Qu’elle plante. Sème. Récolte…? Qu’elle fauche. Vanne. Rentre le foin dans le grenier du cabanon ; en ballots de paille avec la brouette ?

Parfois Nanette lui tenait compagnie.
Assises dans le pré jouxtant la maison.
L’adulte reprisait les affaires familiales…
L’enfant tricotait un cache-nez en lui racontant la grande ville. La gamine respectait profondément cette grand-mère discrète semblant porter une croix…

Souvent elles se taisaient toutes deux…
Mais coeurs unis…

(A suivre – 21)

COPYRIGHT 



Il était une fois…

Puisse cette histoire intimiste
vous apporter un peu d'évasion
vous rappeler des souvenirs
ou vous amener à méditer sur la société de consommation...

Auteur:

lunebleue

Catégories

L’absence

L'absence est à l'amour ce qu'est au feu le vent ;
Il éteint le petit, il allume le grand.

Bussy-Rabutin

L’amitié

Un des plus grands bonheurs de cette vie,
c'est l'amitié ;
et l'un des bonheurs de l'amitié,
c'est d'avoir à qui confier un secret.
A. Manzoni

Le devoir

Je ne connais que deux belles choses dans l'univers :
le ciel étoilé sur nos têtes
et le sentiment du devoir dans nos coeurs.

. E. Kant

DIEU

Un homme avec Dieu
et toujours dans la majorité.
John Knox

Doute

Dans le doute
abstiens-toi.

Zoroastre

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Commentaires récents

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

octobre 2009
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Epitaphe

Celui qui cy maintenant dort
Fit plus de pitié que d'envie
Et souffrit mille fois la mort
Avant que de perdre la vie.

Scarron