• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 8 octobre 2009

Archives pour 8 octobre, 2009

Peuchère !

barre23.gif

*

*

Les provisions données par les grands-parents maternels étaient consommées. Le sac de pommes-de-terre replié fut rangé dans le carton auparavant rempli de bocaux d’haricots verts, de sauce tomate…

- Nanette ! Ecris un petit  mot à la lettre que je viens de faire pour qu’on nous envoie des légumes par le car. Nous la posterons demain matin. Tu m’accompagneras. J’ai besoin de toi pour m’aider à porter les sacs.

A 4 heures du matin, la mère la réveilla. Elle voulait arriver la première chez le grossiste commerçant des 4 saisons du boulevard de la Corderie. Quand il déballait. Là, elle « avait le choix« …

Ces matins-là elles arrivaient à la nuit noire, par des rues faiblement éclairées avec des  lampadaires espacés. En même temps que le camion du primeur.

- C’est pas trop tôt pour la petite ? Peuchère !

La mère faisait mine de ne pas entendre. S’affairait déjà autour des cagettes débarquées. Elle avait laissé le bambin, ceinturé, endormi, dans son petit lit à hauts barreaux…Sa petite l’accompagnait pour porter les sacs les moins lourds.

Nanette n’aimait pas les rues sombres et froides qu’il fallait emprunter. Parfois elles heurtaient, involontairement, un corps assoupi qui hurlait des injures.

Il en était de même lorsque c’était seule qu’elle devait affronter les frimas matinaux, en allant chercher, tous le matins, deux louches de lait et la baguette de pain.
Elle y allait en courant. Revenait d’un pas rapide. A la limite de renverser le pot au lait en aluminium. Ni passant. Ni-auto. Parfois un camion de livraison, l’aboiement d’un chien errant…la faisaient tressaillir.

Pourquoi les autres petites filles n’allaient-elles pas chercher le lait ou le pain chaque matin à leur mère ?

(A suivre – 27)c

COPYRIGHT



Il était une fois…

Puisse cette histoire intimiste
vous apporter un peu d'évasion
vous rappeler des souvenirs
ou vous amener à méditer sur la société de consommation...

Auteur:

lunebleue

Catégories

L’absence

L'absence est à l'amour ce qu'est au feu le vent ;
Il éteint le petit, il allume le grand.

Bussy-Rabutin

L’amitié

Un des plus grands bonheurs de cette vie,
c'est l'amitié ;
et l'un des bonheurs de l'amitié,
c'est d'avoir à qui confier un secret.
A. Manzoni

Le devoir

Je ne connais que deux belles choses dans l'univers :
le ciel étoilé sur nos têtes
et le sentiment du devoir dans nos coeurs.

. E. Kant

DIEU

Un homme avec Dieu
et toujours dans la majorité.
John Knox

Doute

Dans le doute
abstiens-toi.

Zoroastre

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Commentaires récents

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

octobre 2009
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Epitaphe

Celui qui cy maintenant dort
Fit plus de pitié que d'envie
Et souffrit mille fois la mort
Avant que de perdre la vie.

Scarron