REVEILLONS !…

giflfotat.gifLes deux réveillons furent épiques.
Mets fins dressés sur des plats en argent.
Adresses dans des banlieues huppées. Des domaines privés entourés de murs avec gardiens aux grilles.

Aucunes étrennes !
Exténuant de trouver ces résidences de luxe…
Instructif cette engeance…surtout pour qui étudiait la sociologie !

Globalement, sur la quinzaine, ils observèrent que les riches donnaient peu ou rien.
Les petits retraités des immeubles bourgeois du centre ville une pièce de cinq francs.
Les habitués avaient de la monnaie divisible par deux, car ils savaient qu’il y avait un conducteur, que ce job saisonnier était effectué par une équipe de deux étudiants.

C’était d’ailleurs cette classe moyenne qui les recevait le plus poliment ou aimablement.

Les autres, qui recevaient souvent des cadeaux d’une valeur d’un salaire légal, ouvraient à peine leur porte ; le temps pour eux, ou leurs gens de maison, de saisir le paquet, signer le bon. Battant aussitôt claqué !

A la fin de la période, n’ayant jamais fait faux bond, ils furent retenus pour l’année suivante. Ils touchèrent leur rémunération, moins importante que les étrennes, en espérant qu’à la prochaine saison on leur attribuerait plus de tournées intra-muros !

(A suivre – p.168) ©

*

 ame122521256328gros.gif

*

0 commentaires à “REVEILLONS !…”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Il était une fois…

Puisse cette histoire intimiste
vous apporter un peu d'évasion
vous rappeler des souvenirs
ou vous amener à méditer sur la société de consommation...

Auteur:

lunebleue

Catégories

L’absence

L'absence est à l'amour ce qu'est au feu le vent ;
Il éteint le petit, il allume le grand.

Bussy-Rabutin

L’amitié

Un des plus grands bonheurs de cette vie,
c'est l'amitié ;
et l'un des bonheurs de l'amitié,
c'est d'avoir à qui confier un secret.
A. Manzoni

Le devoir

Je ne connais que deux belles choses dans l'univers :
le ciel étoilé sur nos têtes
et le sentiment du devoir dans nos coeurs.

. E. Kant

DIEU

Un homme avec Dieu
et toujours dans la majorité.
John Knox

Doute

Dans le doute
abstiens-toi.

Zoroastre

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Commentaires récents

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

novembre 2011
L Ma Me J V S D
« oct    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Epitaphe

Celui qui cy maintenant dort
Fit plus de pitié que d'envie
Et souffrit mille fois la mort
Avant que de perdre la vie.

Scarron