DEPAYSEE !

giflfotat.gifLe deuxième trimestre s’achevait.
La dernière lettre hebdomadaire de Baudoin précisant les préparatifs pour son voyage dans le nord repliée, elle scruta le quai.
Il l’attendait.
Ils commencèrent par saluer le père dans sa petite usine. Puis rejoignirent la mère occupée dans le pavillon familial en campagne.

La semaine s’écoula. douce. Étrange. Monotone.
Les parents étaient charmants. Très gentils avec elle. Mère effacée. Père gouailleur.
Les visites aux proches lui laissèrent un goût bizarre. C’était un milieu flamand bourgeois et très conservateur…où les conciliabules en néerlandais la mettaient mal à l’aise.

Le pays était d’une platitude étonnante. Le ciel bas. Bas !
Des villes irradiaient une force, une solidité, une sévérité…obtenues par les immeubles en grès aux fenêtres en ogives sculptées.

D’une manière générale les gens parlaient peu.
Un profond sentiment de solitude la saisissait le soir dans sa chambre.
Elle avait besoin d’échanger des idées, des impressions. Désirait partager un projet. Souhaitait être une partenaire sur tous les plans.
Vivre un amour réciproque dans une ambiance certes besogneuse, ils étaient de cette ultra-large majoirté des gens ayant besoin de travailler pour vivre, dans l’effort mais une atmosphère plus légère…

Ce fut un plaisir immense de retrouver, la deuxième semaine de Pâques, son Bastidon !…nimbé par un Râ généreux, signalant les violettes cachées le long du chemin…
Que sa Provence était belle !

(A suivre – p. 169) ©

*

ame122521256328gros.gif

*

0 commentaires à “DEPAYSEE !”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Il était une fois…

Puisse cette histoire intimiste
vous apporter un peu d'évasion
vous rappeler des souvenirs
ou vous amener à méditer sur la société de consommation...

Auteur:

lunebleue

Catégories

L’absence

L'absence est à l'amour ce qu'est au feu le vent ;
Il éteint le petit, il allume le grand.

Bussy-Rabutin

L’amitié

Un des plus grands bonheurs de cette vie,
c'est l'amitié ;
et l'un des bonheurs de l'amitié,
c'est d'avoir à qui confier un secret.
A. Manzoni

Le devoir

Je ne connais que deux belles choses dans l'univers :
le ciel étoilé sur nos têtes
et le sentiment du devoir dans nos coeurs.

. E. Kant

DIEU

Un homme avec Dieu
et toujours dans la majorité.
John Knox

Doute

Dans le doute
abstiens-toi.

Zoroastre

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Commentaires récents

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

novembre 2011
L Ma Me J V S D
« oct    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Epitaphe

Celui qui cy maintenant dort
Fit plus de pitié que d'envie
Et souffrit mille fois la mort
Avant que de perdre la vie.

Scarron