CHOCOLAT !

giflfotat.gifLe troisième trimestre fut stressant.
Il fallait réussir tous les contrôles. En deuxième année 30% de places en moins. Plus d’une élève sur quatre.
Or, toutes les classes étaient relativement homogènes.

- Vous avez les résultats de l’interro d’économie dans ton groupe ?
- Euh…annoncé pour la semaine prochaine.
- Je peux marcher avec toi ?
- Bien sûr. Vous avez fait celle « d’étude de cas » ?
- Non, elle aura lieu, en principe, vendredi prochain. Comme vous. Nous aurons le même sujet.

Elle était contente d’avoir une compagne pour remonter l’interminable avenue qu’elle s’évertuait à parcourir à pied pour économiser deux tickets.
Les deux étudiantes avançaient en slalomant entre les cagettes des primeurs qui installaient un marché, sur un tiers de la distance, sur le trottoir.

- Heureusement qu’on circule mieux le soir ! Quelle cohue !
- Arrivées. Tu m’attends à la sortie ce-soir ? On pourrait remonter ensemble ?
- Volontiers. Bon courage !

Elles se séparèrent en souriant. Chacune rentra dans sa classe. A partir de ce-jour elles prirent l’habitude de s’attendre à 17 heures pour regagner le centre ville.
Les retrouvailles du matin étaient plus aléatoires. Réveil. Circulation. Nan prenait toujours une marge de sécurité pour ne pas arriver en retard. Pas Béatrice.

- Vive la fin de la semaine ! Crevée !
- Tu as fini « l’étude de cas » ?
- Oui. Si on considère que pour le tableau on pouvait mettre le brouillon,  faute de temps…
- Cinq heures, c’est trop juste. Il y a trop de problèmes à résoudre.
- Faut faire un topo de l’ensemble. Commencer par les questions les plus cotées.
- Vidée ! Je m’arrête chez le chocolatier de la place. Entre avec moi. Je vais te faire connaître ses fabrications. Son chocolat en lingot d’un kilo. Divin !

C’était la première fois que Nan achetait du chocolat au poids, coupé comme un morceau de pâté chez le charcutier. Chocolat pur. Simple. Légèrement sucré et lacté.  Hum ! bon pour le moral !
Elles partagèrent ce « vice » hebdomadaire pendant toute la fin du trimestre.
Elles réussirent leur passage en deuxième année.

(A suivre – p173) ©

 *

ame122521256328gros.gif

*

1 commentaire à “CHOCOLAT !”


  1. 0 margo27 8 mai 2013 à 9:17

    Bonjour
    Mon association « J’attends donc je lis » propose de publier des textes courts,poèmes, quatrains et haïkus 5 fois par an. (Gratuitement, bien sûr !)
    Vous pouvez tenter votre chance avec vos propres textes à cette adresse:

    http://jattendsdoncjelis.unblog.fr/

    Cordialement
    Sabine, la présidente

    Dernière publication sur Les mains de Sabine : Une feuille, un livre

Laisser un commentaire


Il était une fois…

Puisse cette histoire intimiste
vous apporter un peu d'évasion
vous rappeler des souvenirs
ou vous amener à méditer sur la société de consommation...

Auteur:

lunebleue

Catégories

L’absence

L'absence est à l'amour ce qu'est au feu le vent ;
Il éteint le petit, il allume le grand.

Bussy-Rabutin

L’amitié

Un des plus grands bonheurs de cette vie,
c'est l'amitié ;
et l'un des bonheurs de l'amitié,
c'est d'avoir à qui confier un secret.
A. Manzoni

Le devoir

Je ne connais que deux belles choses dans l'univers :
le ciel étoilé sur nos têtes
et le sentiment du devoir dans nos coeurs.

. E. Kant

DIEU

Un homme avec Dieu
et toujours dans la majorité.
John Knox

Doute

Dans le doute
abstiens-toi.

Zoroastre

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Commentaires récents

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

novembre 2011
L Ma Me J V S D
« oct    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Epitaphe

Celui qui cy maintenant dort
Fit plus de pitié que d'envie
Et souffrit mille fois la mort
Avant que de perdre la vie.

Scarron